Spécificité du Décodage Biologique en psycho-bio-thérapie

Le psycho-bio-thérapeute recherche avec le consultant l’événement, mais surtout la façon dont il a été intimement vécu et qui est à l’origine de ce qui trouble la personne.
Une des façons de procéder consiste, à partir du ressenti lié au symptôme, comme dans l’exemple suivant, de faire revivre au consultant le « drame » – dans ce cas, un ressenti particulièrement aigu de non existence (en tant qu’être lui-même) lors de balades familiales.
Le consultant, doté d’une sensibilité de poète évoque spontanément une scène où les arbres sont autant de personnages sur lesquels il pourra projeter différentes facettes de sa personnalité et de ses sentiments impliqués dans son « entrée en maladie ». On remarquera que l’inconscient du consultant révèle des indices d’une étonnante cohérence à travers des jeux de mots fortuits, aussi involontaires que pertinents – surtout dans la version longue du compte-rendu (lien en fin d’article).
Le sujet, émotionnellement impliqué dans l’évocation de ces souvenirs, parviendra à une prise de conscience guérissante.
Voici un court résumé de la séance avec un Monsieur Prunier – pseudonyme garantissant le respect du secret professionnel tout en préservant l’esprit du nom du patient qui fait aussi référence aux arbres. Ce qui suit provient de la thérapeute – Madame Maryse Dubois (oui, « Du bois », ça ne s’invente pas !) à Perpignan – qui a eu ce cas en cabinet. En fin d’article, un lien vers un second texte, plus complet, retrace fidèlement le cheminement tel que parcouru lors de la séance. On pourra y déceler l’utilisation judicieuse de la métaphore pour accéder aux informations déterminantes ; la métaphore étant l’évocation d’une chose en employant les termes d’autre chose. La thérapeute stimule la faculté créative, associative, onirique – bref, « cerveau droit » – du consultant pour amener des ressources jusque là inemployées facilitant la guérison.

NB : un atelier d’un week-end sur les allergies sera proposé prochainement sur Carcassonne, ouvert à tous ceux et celles qui souhaitent comprendre et soigner leurs allergies avec la psycho-bio-thérapie… (information : bientôt sur ce site !)

Allergies - pollen de cyprès

Le pollen, un grand classique des allergènes

 

Le texte suivant, comme celui proposé par le lien sont de Maryse Dubois – thérapeute sur Perpignan.

Pour le Décodage Biologique, l’allergie est…

… le conflit du souvenir d’un événement planté dans son décor, mettant en place une réponse de défense du système immunitaire de la personne concernée et qui va être à l’origine des réactions allergiques.
A titre d’exemple, voici le cas de M. PRUNIER Edouard allergique au cyprès et aux platanes avec comme manifestations de son organisme : éternuements, les yeux qui piquent, douleur au niveau du palais, de la gorge, le nez qui coule et se bouche.
La thérapeute, à son écoute, lui propose d’être en contact avec son allergie et de lui dire ce qu’il ressent. Mr PRUNIER lui répond que ce qui l’irrite est en liaison avec la terre craquelée, la grisaille, les entrées de route bordées de cyprès qui longent les serres, lors de balades effectuées avec ses parents, les dimanches après-midi.
Mr PRUNIER va progressivement s’exprimer sur ce qu’il a vécu et ressenti lorsqu’il était enfant tout en réalisant que ni le cyprès, ni le platane ne sont « coupables ». Il prend alors conscience de l’origine de son conflit, de son besoin de découvrir ce « gros hêtre » à l’intérieur de lui-même.
A la fin de la séance, les symptômes ont disparu et un mois plus tard ne sont pas revenus.

La séance de M. Prunier détaillée sur www.psychobiotherapie.com.

Étiquettes : , , , , ,

Les commentaires sont fermés.